Background
Les inscriptions sont ouvertes !
Edition 2017 : 22 octobre
< SOUS-MENU

Historique – 24 à la Une

Le temps court inexorablement. Il n’y a guère que les marathoniens à pouvoir suivre son rythme effréné à travers les ans: 25ème édition du Lausanne Marathon le 22 octobre 2017 !

 

1993 – Le départ

Alors que les préparatifs de la première édition battaient leur plein, j’écrivais: « Y a-t-il vraiment place, en Suisse, pour une épreuve international sur la distance de 42km195km  » ? Lausanne Marathon va le démontrer ! Malgré un date peu propice, 700 coureurs se sont inscrits, et plus de 1000 sur le semi-marathon et quart de marathon. Réussite frappée, pour l’éternité, au sceau de Franziska Moser (1ère en 2h42’06 »). Franziska, flambeau déjà de la course à pied helvétique !

 

1994 – La réaction

Les organisateurs ont réagi au quart de tour : Lausanne Marathon a été déplacé de juin à la mi-octobre. Du coup, le nombre des inscriptions a doublé (3106) et les temps se sont améliorés.

 

1995 - Au pas de valse

Mille participants de plus ! Malgré les Africains, les temps plafonnent à plus de 2h18’00 » chez les hommes. Chez les femmes par contre, Valentina Enaki, arrivée en catastrophe la veille de Moldavie, a porté le record à 2h33’34 » avec la légèreté d’un pas de valse.

 

1996 – Une soupe bien fade

Inconnu au bataillon, un cuisinier marocain venu d’Espagne porte le record à 2h14’08 ». Plus tard, on apprendra qu’il s’agissait d’un « dopé » inscrit sous le faux nom de Mohamed Fahd. Déclassé, c’est l’Ethiopien Becho qui figure au palmarès. Soupe bien fade que celle-là … consolation: Fabiola Rueda-Oppliger est, après Frankiska, la 2ème Suissesse à s’imposer.

 

1997 – Becho pour l’honneur

Après avoir hérité du titre de Fahd, l’Ethipien avait dit: « vaincre, c’est passer la ligne d’arrivée en première position et je vais le faire ». Et il l’a fait ! Pour l’honneur ! Bien que courant sur le quart, Franziska Rochat-Moser a fait les gros titres: elle avait gagné le Marathon de la Jungrfau, porté le record de Morat-Fribourg à 58’50 ». Peu après Lausanne, elle s’envolera pour le Marathon de New York et entrera dans l’histoire.

 

1998 – Début de l’ère Eticha

La barre des 5000 a été franchie (5429) ! Inscrit de dernière minute, Tesfaye Eticha va prendre le Lausanne Marathon à son compte. Pour longtemps ! Géant par le talent mais modeste, il se fait tout petit au milieu des gens: sort peu enviable des requérants d’asile en quête de liberté…

 

1999 – L’ascenseur

Mille de plus en une année ! Lausanne Marathon se fait un nom ! Eticha vainqueur pour la 2e fois (2h12’48 »), y contribue, comme va le faire celle qu’on appelle Madame le professeur de marathon, la franco-russe, Irina Kazakova.

 

2000 - Championnat Suisse pour le Millenium

Plus de 6354 inscriptions, plus la 3e victoire d’Eticha et que le sourire conquérant de la belle Irina, c’est l’intégration du Championnat Suisse à Lausanne Marathon qui fait l’évènement. Les noms d’Elisabeth Krieg et de Bruno Heuberger resteront gravés pour l’éternité au palmarès de l’épreuve.

 

2001  – Grande Année

Les formes s’arrondissent: 7501 inscriptions, dont 2318 au marathon (469 femmes). Toujours plus fort, toujours requérant d’asile, Eticha porte cependant le record à 2h12’38 ». « J’aimerais descendre un jour en-dessous de 2h10’00″. Réaliser ce rêve sur ce parcours magnifique mais exigeant ! Pourquoi pas ?

 

2002 –  L’heure du souvenir

Beau temps ! Liesse populaire ! Cinquième victoire pour Eticha. Chantal Dällenbach, championne suisse, derrière … Tegla Loroupe qui établit le record de l’épreuve chez les femmes (2h29’03 »). Monument mondial du marathon, à Lausanne, c’est son cœur qui parle: « Les marathon, c’est simplement la plus belle course de la gamme, dit-elle. Cette fois pourtant, mon âme a sans cesse oscillé entre la joie de courir et la tristesse de ne plus sentit le souffle de Frankiska sur ma nuque… » Franziska tu nous manque ! Lausanne Marathon – Mémorial Franziska Rochat-Moser le temps d’une édtion !

 

2003 – Eticha Unique

Avec ses six victoires, Eticha est unique ! Et ses 2h10’05 », meilleur temps jamais couru en Suisse, l’ont hissé tout au bord de son rêve: moins de 2h10’00 … Le Championnat suisse de marathon a cédé sa place à celui du semi-marathon, consacrant Yvan Gisler et Vera Notz. Lausanne Marathon souffle par ailleurs ses 10 bougies sans que la participation, elle, ne s’essouffle.

 

2004 – Une page se tourne

David Kipkorir (Kenya) succède, en 2h13’37 », au sextuple vainqueur éthiopien Tesfaye Eticha, qui avait choisi, cette fois, d’aller courir ailleurs ! Au sommet du podium aussi, Tsige Worku, requérante d’asile éthiopienne, qui l’emporte chez les dames en 2h37’25 », record personnel.

 

2005 – Près des 10’000

On a frôlé les 10’000 inscriptions (9782)! Après une escapade ratée à New York en 2004, Tesfaye Eticha est revenu dans son jardin, où personne n’a pu l’empêcher de cueillir une 7e rose (2h12’41 ») à la barbe du Kenyan Philip Muria. Unique ! Chez les dame, c’est l’exploit de la régionale de l’épreuve, Sandra Annen-Lamard (Ecublens), qui l’a emporté (3h01’02 »), ce qui a été loin de déplaire aux organisateurs et spécialistes.

 

2006 – Au revoir Eticha

Il tentait « le grand huit »; il en restera à sept ! Mais beaucoup se seraient contentés de sa 2e place derrière Rotich Sammy Kibet, un Kenyan qui n’est pas n’importe qui ! L’Ethiopie s’est par contre imposée chez les femmes: par Meseret Kotu en 2h39’42 ». Premiers Suisses, Urs Dellsberger (8e) et Fabiola Rueda Oppliger (5e). Au demi des fauteuils roulants, la victoire de Heinz Frei était attendu; son temps inespéré: 41’46 » ! La limite des 10’000 coureurs espérée ? Manquée de peu une fois encore …

 

2007 – Record d’inscription frôlé

Voilà la bonne nouvelle de cette quinzième édition: 9768. Une constance dans les inscriptions qui est d’une importance considérable pour l’avenir et la pérennité du Lausanne Marathon. Rien de nouveau en ce qui concerne les victoires par contre: trois Africains devant Christophe Stauffer, et trois étrangères devant Sandra Annen-Lamard.

 

2008 – Stabilité

Alors que les épreuves se multiplient à travers toute la Suisse, le nombre des inscriptions reste stable à Lausanne: entre 9000 et 10’000 ! Réjouissant. En tête, quatre Africains cette fois, devant Patrick Jeanneret et trois Africaines devant Laurence Yerly. Certe, 2h16’04 et 2h46’22 pour l’Erythréen Zeremariam et pour la Kenyane Pauline Chepkorir: c’est pas le Pérou ! Mais c’est bien ainsi, car il faudra bien qu’on y vienne: la place est plus importante que le temps !

 

2009 – Pan dans les 10’000

Pour sa 17e édition, plus de 10’000 demandes d’inscriptions à Lausanne Marathon et à ses courses satellites: 10’658 inscrits ! Même sans primes de départ, les distances les plus longues ressemblent encore et toujours à des ballades africaines: grâce à Urgessa Weyessa sur le marathon notamment (2h21’00 »). Deux fois 2e déjà, l’Ethiopien avait dit « cette fois je veux gagner ! ». Et il a gagné. Exception chez les femmes: la distance a été dominé par la Polonaise Joanna Chmiel Gront en 2h54’59 ». Meilleurs Suisses: Lucien Epiney, formidable 3e en 2h33’14 ». Ethiopienne d’Echallens et bientôt Suissesse, peut-être, Tsige Worku s’est rabattue sur le semi-marathon, l’emportant en 1h14’38 » !

 

2010 – Magali Di Marco

Deux faits marquants à retenir pour l’éternité alors que le nom du vainqueur du marathon est toujours plus difficile à prononcer (Hailu Bagashow en 2h20’02 »): la victoire d’une triathlète médaillée de bronze olympique reconvertie, Magali Di Marco Messmer, en 2h54’10 » d’abord; la découverte navrante de tricheries relatives à l’année de naissance de certains enfants par des parents impatiens ensuite…

 

2011 – Happy Halloween

Lausanne Marathon 2011 a presque fait le plein en ce jour d’Halloween: près de 12’000 inscriptions, dont quelque 2000 étrangers. Avec ses 4763 inscrits, le semi-marathon est resté l’épreuve de prédilection. L’Erythrée est à l’honneur avec Hamid Mohammednur en 2h19’37 », et l’Ouganda chez les femmes avec Immaculate Chemutai en 2h47’35 ». Le Suisse J-Marc Berset l’emporte lui chez les Handcycles. Beaucoup de coureurs étaient déguisés et il y a eut beaucoup de bonbons pour les enfants.

 

2012 – Tombe la neige

De mauvaise humeur, le ciel a mis à rude épreuve coureurs et organisateurs du Lausanne Marathon 2012. Mais il en faut plus pour réduire à néant l’enthousiasme des uns et des autres. Par prudence, les courses des enfants ont été annulées. Les autres ont consacré la passion et la joie comme cela est le cas d’année en année. Grands moments de vérité chez les hommes (Bartosz Olszewski) et, surtout par celle de Laura Hrebec chez les femmes. Réussi dans ces conditions son temps (2h41’36 »5), meilleur que Franziska 20ans plus tôt, constitue un réel exploit et fait de Laura la meilleure Suissesse de tous les temps à Lausanne Marathon !

 

2013 – Gene Kelly au marathon

La pluie a joué les claquettes en ce dimanche 27 octobre. Sautillants dans les flaques d’eau à l’instar de Gene Kelly dans « Singing in the rain », les coureurs ont découvert au long du parcours de nombreux et nouveaux orchestres, du soleil aussi revenu et qui s’est installé localement. Edition anniversaire marquée par un record, celui des inscriptions (14’155). Chez les hommes, comme en 2012, c’est un Polonais qui l’emporte, Maciek Mierecko en 2h29’01. Chez les dames, c’est l’Anglaise Emma Pooley qui s’est imposée en 2h44’28. A noter que sur 10km, Tolossa Changere d’Epalinges a gagné en solitaire. Son chrono ? 29’30 »8. La Canadienne Aster Bacha l’a imité, bouclant l’exercice en 32’32 »7. Cette année, 11’608 Suisses et quelques 5728 dames.

 

2014 – Présence Olympique

Pour diverses raisons, l’édition 2014 est appelée à occuper une place de choix dans les annales de Lausanne Marathon : transfert réussi des épreuves pour enfants et adolescents à la Place de Milan ; record d’inscriptions (14’635) ; présence – sorte de consécration – de Thomas Bach, président du CIO, à l’arrivé des épreuves du dimanche courues dans de bonnes conditions et enlevées (marathon) par deux Kényans : Jacob Kiplagat Yator chez les hommes en 2h18’38″2 devant le Bâlois  Lukas Oldani en 2h28’05″4 et, chez les femmes, par Naomy Chebonai en 2h51’54″3, Laurence Yerly (Cernier) se classant 3e en 2h53’51″4. A noter également les 2e et 3e places des Suissesses Martina Tresch et Renate Wyss au semi-marathon, des Suisses Chengere et Oumoussa sur 10 km, et la 3e place également de la Suissesse Bernasconi sur cette même distance.

 

2015 – L’année des records

Les conditions ont été idéales à Lausanne et durant toute la journée pour cette 23e édition de Lausanne marathon. Il y avait 14’766 concurrents inscrits et 13’074 classés. Grâce à ces statistiques, Lausanne Marathon renforce sa 6e place au classement des plus importantes courses de Suisse. Les Africains ont bien évidemment dominé la course reine et les écarts ont été importants. Très à l’aise tout au long du parcours, l’Ethiopein Yeshigeta Tamiru a laissé son compatriote Mtiku Alemi à trois minutes. La gagnante chez les femmes est Helen Bekele en 2h31’24 »3. Sur le semi, l’Ethiopein Fikru Dadi s’est montré le plus rapide en 1h04’43 ». L’exploit vient aussi de Laura Hrebec qui a couru en 1h15’13 »08.

 

2016 – à venir

à venir …



sponsors_retraitespopulaires_grandsponsors_lausanne